Following Angel Investigations
Bienvenue sur FAI, rejoignez-nous

 :: Los Angeles :: Aux alentours de Downtown L.A :: Les cimetières Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

On ne devrais pas se voir... (PV Blanche Dubois)

avatar

Carte d'identité
Etat Civil (Célibataire, marié etc...): Célibataire
Lun 15 Oct - 9:11
On ne devrais pas se voir...

L'ange tentait de voler, puis de courir à grande vitesse, de monter aux murs de la ville, de ne pas être humaine en quelques sorte, mais rien ni faisait. A croire que cette rencontre avec Morphéüs l'avait troublé plus que de raison, à moins que ça ne soit la mort du prêtre Davis? Ou encore d'apprendre que l'homme qu'elle avait aimer travaillait pour son ancien patron? Elle ne savait pas ce qui la travaillait autant, mais quelques chose la bloquait totalement. C'est totalement épuisé que finalement elle se posa avec difficulté sur le toit d'une crypte. Elle aimait l'énergie de dégageait les cimetières la nuit, même si le danger de la présence de vampires ou de démons était présente, elle s'en moquait, elle savait qu'ils ne lui feraient rien. Elle n'aurait qu'a se transformer, ou leurs faire sentir sa puissance, ceux vivant dans ces lieux étaient rarement les plus dangereux.

Elle s'allongea sur le toit, sentant le froid mordre sa peau, elle se sentait en vie dans ces cas la. Elle regardait les étoiles, le ciel lui rappelait son ancienne demeure. Un faut calme mais une véritable beauté, tout comme le paradis. Là-bas, on force les célestes à être calme, de gentils petit toutou au service d'un dieu que personne ne connais, que personne n'a jamais vu. C'est ainsi qu'Anaël se souvient du paradis maintenant. Il faut juste croire, aveuglément, obstinément sinon on finit comme elle… banni. Mais à choisir, et ce malgré c'est chaos, c'est peines, la jeune femme préférait maintenant cette vie. Et ce malgré la tristesse qui s'emparait d'elle régulièrement depuis sont retour.
Elle ne connaissait plus la vie qu'elle avait temps appris à aimer avec Asag, Blanche, la mafia du vieux. Aujourd'hui ce n'était plus que violence et rabaissement. Jamais elle n'aurait cru penser ça un jours mais le vieux lui manquait. Son respect pour la vie de chacun de ses membres. Combien de fois elle avait put le faire tourné en bourrique avec Plume. Anaël souriait à ces souvenirs. Puis elle se remémorât ce jours infernal… Celui de sa mort, où elle avait bien cru son amie morte avec elle. Puis plusieurs années après elle était revenue, dans un autre monde, un monde ou tout le monde savait pour eux… Mais surtout un monde avec Blanche, bien vivante mais toujours aussi morte à l'intérieur.
A ne rien attendre de la vie. Elle avait devait maintenant la suivre, le surveiller, ne pas intervenir, on dirait une mission céleste, mais c'était plus dirigé par la reine des enfer que par dieux. Aucun contacte luis avait-on dit, ne pas la sauver en cas de problème… Mais ça s'était impossible pour Anaël.

Puis elle repenssa à Morphéus qui travaillait lui aussi avec Blanche. Ce fut alors plus fort qu'elle, sur que personne ne l'entendrait ou ne la verrait ici, elle se permis de laisser aller ses larmes hors de son corps. Elles roulèrent tel des prêles d'eau salé, le long de ses joues pâles. Cet homme lui avait permit de découvrir cette vie, mais il lui avait déchiré également le cœur. Elle était aujourd'hui perdu. Comment un homme aussi détestable pouvait bien lui manquer à ce point? Comment pouvait-elle encore vouloir le toucher, l'embrasser? Comment… comment pouvait-elle encore… l'aimer? Non ce n'était pas possible pour l'ange, elle ne pouvait aimer un tel monstre… Mais pourtant elle reconnaissait se sentiment, elle ne l'avait ressentit qu'une seule fois dans toute sa vie, et il avait toujours été lié à lui… L'amour.

Elle avait connue des hommes, des femmes également, pourquoi mourir bête s'était-elle dit. Elle avait rechercher ce sentiment temps appréciable, mais jamais son cœur n'avait de nouveau battu de la sorte. Elle aimait ça, le sentir s'accélérer, lui couper le souffle, la faire trembler. Mais personne ne lui avait donner ça. D'un autre côté personne n'était Morphéüs. Personne n'avait son charisme, pas même le vieux Asag. Ni sa façon de parler, de ce contredire, de dire une chose mais de faire autre. Comme de dire je ne t'aime pas mais de ne pas pouvoir s'empêcher de s'inquiété, de vouloir protéger, c'était comme si lui même ne comprenait pas ces propres sentiments. Anaël trouvait ça drôle et presque chou pour un démon aussi vieux. Mais c'était plus fort qu'elle, les larmes continuait de couler et se malgré le bruissement d'ailes qui venait de se faire entendre dans son dos.

ft. Blanche Dubois


_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Carte d'identité
Etat Civil (Célibataire, marié etc...):
Dim 21 Oct - 17:12
Blanche commanda une nouvelle vodka. Le barman avait ramassé plusieurs de ses verres déjà, elle ne les avait pas comptés. Il y avait longtemps qu’elle ne les comptait plus. Ça n’aurait sans doute fait qu’accentuer la misère qui demeurait coincée dans sa gorge et qui l’empêchait d’avaler quoi que ce soit d’autre. Alors qu’elle buvait, la jeune femme songeait à Spike, son amant, demeuré à la maison pour aider Faith à se remettre sur pied. La pauvre avait été privée de ses pouvoirs par un sortilège de Giles, l’observateur qui avait prononcé ce discours empli d’espoir qui l’avait bouleversée lors de la soirée caritative. Il n’avait cependant pu leur fournir de remède à ce sort. Asag ne leur avait été guère plus utile. Lors de leur entretien, son patron avait brièvement écarté la question de l’ex-tueuse pour se concentrer sur ses progrès avec Kora. Blanche soupira et but une autre gorgée de vodka. Elle en avait assez de toute cette situation, d’Asag qui mettait de plus en plus de distance entre eux pour les protéger tous les deux de Kora, de cette patronne horrible et de ses tentatives de moins en moins subtiles de se débarrasser d’elle, des contraintes qui semblaient venir de partout. Rien qu’un instant, elle aurait voulu être libre à nouveau, partir avec son amant à l’extérieur du temps, qu’ils soient tous les deux à l’abri du monde. Mais avec tous les événements qui se déroulaient à L.A. et qui les affectaient, c’était impossible. Blanche le savait.

D’un geste amer, elle termina son verre d’une traite et le posa sur le comptoir avec plus de force que nécessaire. Elle entreprit de se lever, titubant vers la porte pour sortir dans l’obscurité enveloppante de la nuit. L’air frais la dégrisa un peu, et elle alluma une cigarette. Elle n’avait pas envie de rentrer tout de suite, préférant prolonger cette promenade qui lui donnait un vain sentiment d’être ailleurs. D’un geste machinal, elle porta la main à sa ceinture pour sentir le poids rassurant de son arme. La démone ne prenait plus de risques et ne sortait jamais sans son Remington. Sa cigarette terminée, elle s’envola, son plumage noir se perdant dans l’encre du ciel. Elle ne put voler longtemps toutefois, l’alcool brouillait sa vision et troublait son vol. Elle chercha un endroit désert où se poser et, ayant repéré le cimetière, atterrit près d’une pierre tombale. La nausée l’étouffait. À nouveau humaine, elle s’appuya contre la pierre et prit de profondes inspirations, incertaine si elle allait ou non vomir. C’est alors qu’elle entendit des sanglots, comme si une femme pleurait. Titubant légèrement, elle s’approcha de la source des pleurs, ses doigts frôlant la crosse de son pistolet. Sur le toit d’une crypte était assise une femme d’une pâleur lumineuse. Ne pouvant voir son visage, Blanche s’avança vers elle doucement pour ne pas l’effrayer.

-Hey…, murmura-t-elle doucement. Hey, ça va? Vous êtes blessée?

La femme leva son visage vers elle, et la démone se sentit pâlir. La femme ressemblait à s’y méprendre à Anaël, sa défunte amie. C’était impossible!

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Carte d'identité
Etat Civil (Célibataire, marié etc...): Célibataire
Lun 22 Oct - 19:56
On ne devrais pas se voir...

L'ange eue un effet de recule à l'apparition de Blanche, elle avait dut baisser sa garde et ne pas remarquer son arrivé… L'effet de recule fut si fort qu'elle s'appuya dans le vide de la crypte et tomba au sol. La chut fut rude mais la présence de Blanche était encore plus déconcertante. Anaël était sur le cul, dans les deux sens du terme. Son amie semblait tout aussi décontenancé qu'elle, voir même plus. Elle la croyait morte elle, remarquez elle aussi avant que Kora lui dise le contraire. Après un moment pour reprendre ses esprits, elle se releva et remonta, sous forme animal, sur la crypte. Ses yeux toujours mouiller de larmes, elle ne réfléchit pas et prit son amie dans les bras.

Ca faisait tellement longtemps qu'elle n'avais pas sentit son parfum, même si ce dernier était mélanger à une odeur d'alcool, c'était toujours Blanche et elle pouvais enfin la sentir contre elle.

- Je suis désoler…

Ce fut les seul mots que la belle blonde put lui dire pour le moment tout en reculant, le visage blême et le regard baissé. Elle avait presque honte de son état, Blanche ne l'avait jamais vu ainsi, toujours de bonne humeur et pleine de vie, pas cette loque que l'amour a dévasté. Puis elle reprit assez vite constance, c'était dans son tempérament, jamais triste trop longtemps, profité de la vie. C'était comme ça qu'elle avait toujours avancé. 

- J'a tellement de chose à te raconter. 
Dit-elle d'une voie à la fois faussement enjouée mais surtout triste.

Elle commença par lui raconter comment elle était revenue à la vie, sans dire tout de suite grâce à qui exactement, elle lui raconta qu'une personne puissante avait fait ça, quelqu'un de connue d'Asag, sans plus de détaille. Puis elle lui expliquât assez vite ces retrouvailles avec Morphéüs, elle lui dit que c'était lui l'homme qui l'avait fait bannir, celui dont elle lui avait tellement parler et pas toujours en bien. Rarement même.

- Quant je l'ai revu… Tu n'imagines même pas ce que j'ai réellement ressentit. Je… Je crois que je l'aime encore…

Elle l'avait dit à voix haute, c'était troublant, flippant, déstabilisant, ça la rendait triste, ça lui rappelait tellement de souvenir lointain qu'elle avait toujours voulu oublier, et surtout elle avait peur, peur de reperdre son libre arbitre à cause de se sentiment destructeur qu'est l'amour. Pourtant quant elle voyait Blanche avec Spike… Leurs complicité, aura-t-elle ça avec le démon aux yeux de Jais?

ft. Blanche Dubois

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Carte d'identité
Etat Civil (Célibataire, marié etc...):
Sam 27 Oct - 21:01
Lorsqu’elle l’aperçut, la femme pâle eut un mouvement de recul qui la précipita en bas de son perchoir. Encore sonnée, Blanche demeura bêtement sur place, incapable ni de mouvement ni de paroles. Elle voyait sans la voir la femme se relever un peu gauchement, sa grâce naturelle perturbée par sa propre surprise. Elle se transforma alors en un animal d’une blancheur marmoréenne et se remit sur pieds. La démone n’avait pas conscience des tremblements qui agitaient son corps avec violence. Il s’agissait bien d’Anaël, cela ne faisait aucun doute, et c’était pourtant impossible. Son amie était morte voilà près de trente ans alors qu’une de leurs aventures avait mal tourné. Elle-même aurait péri si Asag n’était intervenu. Il n’avait pu les sauver toutes les deux, c’était ce qu’il lui avait raconté. Il était trop tard pour Anaël, avait-il plaidé, leurs ennemis s’étaient déjà occupés d’elle. Blanche avait bien été forcée de le croire, ses souvenirs de l’événement ne se résumant qu’à quelques images floues. Une embuscade, son chargeur vide, et Anaël entre elle et le danger.

« On va s’en sortir, Country. T’es avec moi? »

Elle avait cru la voir sourire, mais ça devait être son imagination. Elles étaient ensemble, avait-elle pensé pour la dernière fois.

Mais son amie était là devant elle, ça ne pouvait être qu’elle, ces longs cheveux blancs, ce corps souple et ferme, ce visage doux et pâle. Triste aussi. Blanche ne se souvenait pas de tant de tristesse chez elle, ou alors c’était nouveau. Anaël s’avança vers elle pour la serrer dans ses bras. Toujours raidie par la surprise, la démone fut incapable de lui retourner son affection. Son corps se détendit un peu toutefois au contact de celui de son amie, de son parfum délicatement sucré.

Je suis désolée, murmura son amie.

Blanche fit doucement non de la tête, sentant son regard s’embuer. Absente à elle-même, elle tapota la poche de sa veste, en sortit une cigarette qu’elle n’alluma pas. Anaël, qui avait puisé un peu d’entrain, se mit à lui raconter comment un être aussi puissant qu’Asag l’avait ramenée à la vie. Elle lui parlait avec naturel, comme si la mort ne les avait jamais séparées. Elle lui parla de ses retrouvailles avec Morphéus, ce démon qu’elle avait aimé autrefois, avant qu’elles se connaissent. Blanche ne dissimula pas sa surprise en entendant le nom de l’homme de main de son patron. Son amie lui avait parlé de cet amour douloureux, mais elle n’avait jamais soupçonné qu’il pût s’agir de lui. Elle l’aimait encore, lui avoua-t-elle. Ses paroles dernières traversèrent Blanche sans l’atteindre. Elle sentit son coeur tomber lourdement dans son estomac et elle dissimula un haut-le-corps. Asag avait juré n’avoir rien pu faire pour sauver l’ange, et voilà que les deux femmes se retrouvaient. Il avait toujours refusé de reparler d’elle, préférant changer de sujet ou mettre un terme à la conversation lorsque sa protégée l’évoquait. Quant à Morphéus, il n’avait jamais mentionné l’ange. Lentement, elle se rendait compte qu’il fut possible qu’on lui eût menti, qu’elle eût été trompée par cet homme en qui elle avait une confiance aveugle. Des larmes chaudes inondèrent ses joues et, sans réfléchir, elle se jeta sur Anaël, la serrant dans ses bras comme si sa vie en dépendait. Elle resta un moment accrochée à elle, le corps secoué de sanglots, le visage enfoui dans le creux de l’épaule de son amie. Elle se jura de ne plus laisser rien ni personne les séparer, de tout tenter pour protéger son ange, ne plus faillir à leur amitié. Elle se dégagea doucement, consciente de l’image pathétique qu’elle projetait.

J’ai besoin d’un verre, hoqueta-t-elle en guise d’excuse.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Carte d'identité
Etat Civil (Célibataire, marié etc...): Célibataire
Dim 28 Oct - 11:12
On ne devrais pas se voir...

Après son récit Anaël vu le visage pâle de son amie pâlir encore d'avantage avant de prendre l'ange dans ces bras. Cette dernière eue un effet de surprise avant de répondre à son étreinte. Elle même avait du mal à réaliser qu'elle touchait sa meilleure amie, puis elle se mis à trembler à son tour. Elle touchait Blanche… Et si quelqu'un les voyait, si Kora était mise au courant? A la proposition de Plume d'aller boire un verre le visage de l'ange se baissa.

- Nous ne pouvons pas prendre se risque Plume. Si on nous voyait ensemble… Je ne donne pas longtemps à nos vies.

Elle se recula un peu plus de Blanche, elle ne devait sûrement pas comprendre ce qu'elle disait… Elle ne savait pas pour Kora, devait-elle lui dire? Elle prit une grande inspiration avant de débuter tout en demandant à Blanche de s'asseoir.
Elle ne prit pas quatre chemins pour dire ce qu'elle avait à lui dire. C'était plus simple ainsi.

- Je travail pour Kora… C'est elle et Belinda qui m'on ramener. Mais je ne l'ai pas choisie … Elles m'y ont forcé et je suis encore sous leurs contrôle.

Une larme roula sur la joue de l'ange, une de plus, dernièrement elle n'arrivait pas à les arrêter bien longtemps, elle était prisonnière de cette mafia.

- Je te suis depuis plus quelques années maintenant, depuis avant ton histoire avec Spike. Kora… Elle m'a ordonné de te suivre, de te surveiller et de ne jamais te parler, de ne jamais intervenir. Comme quant j'étais un ange… Je ne lui rapportait pas tout, je ne le peut pas. J'évitait de lui parler de Spike. De Faith ou de tes rencontres, mais elle n'a pas que moi comme espionne. Les autres son moins discret. Mais… elle veut la place d'Asag. Et après mes retrouvaille avec Morphéüs… Je peux plus faire ça. Sauf qu'elle me tient, elle m'a empoisonné, et sans ce collier je sentirait le poison monter. Sans ça, je suis morte, encore.

Anaël laissa son regard baisser par peur de la réaction de son amie. Et si elle lui en voulait, si elle ne comprenait pas? Les risques étaient plus gros que la simple mort pour elle, la colère ou la haine de Plume envers elle serait une mort plus douloureuse et plus cruel que sa propre mort.  

ft. Blanche Dubois

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

On ne devrais pas se voir... (PV Blanche Dubois)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» site pas mal pour voir des films en direct ^^
» reportage de grand voir vient voir c est beau ..............
» Un des plus beaux gargant qu'il m'ait été donne de voir
» Viens voir sa mère {Agnès

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Following Angel Investigations :: Los Angeles :: Aux alentours de Downtown L.A :: Les cimetières-
Sauter vers: